Quel type de locks adopté?

Cela dépend de ton :

  • Type de cheveu
  • Densité
  • Texture de tes cheveux

Par exemple cheveux:

  • fins
  • moyen

cheveux ayant:

    • petite
    • moyenne
    • grande densité.

Il est indispensable de se renseigner en amont pour ne pas regretter sa décision même s’il est possible de retirer ses locks, la démarche est longue.

Si tu te rends chez un coiffeur, discutes de tout ça avec lui afin de prendre vos dispositions. n’hésites pas à ramener une photo de la coiffure que tu souhaite réaliser.

DÉBUTER SES LOCKS

Comme expliquer  dans la page dans la page style de locs, vous avez le choix entre :

  • les Organic Locks, les Freeform Locks,
  • les Manipulated locs (démarrage par manipulation qui regroupe les locks traditionnels,
  • les sisterlocks/brotherlocks).

Plusieurs façons pour démarrer vos locs :

LES TORTILLES

Le but est d’entortiller la section choisie sur elle même et tu obtiens une tortille.

Pour un résultat précis, tu peux également utiliser un peigne pour réaliser la tortille.

La tenue est moins fiable que les autres techniques surtout lors du shampooing ça à tendance à se défaire rapidement, il faudra juste faire attention lors du shampooing voire maintenir les tortilles avec des élastiques ou clips.

LES TORTILLES

Même principe, séparer la section à travailler en deux et procéder à la vanille.

Il s’agit d’une natte à deux brins à entortiller l’une sur l’autre.

Elle est un peu plus résistante que la technique des tortilles mais à manipuler délicatement lors du shampooing également.

LES TRESSES

Même principe, séparer le cheveu sur lequel vous allez faire la tresse.

Il s’agit d’une natte à trois brins à superposer l »une sur l’autre.

C’est la plus résistante mais elle ne donnerai pas le même aspect aux locks que les autres techniques.

 

LES NOEUDS

Qui consiste à :

« Prendre la mèche de cheveux que l’on veut lockser, la séparer en 2 et croiser les brins comme pour faire une vanille. 

Mais au lieu d’avoir deux mèches bien distinctes, on réunis les brins à chaque fois et on les mélange avant chaque nouvelle torsion, et ce jusqu’à ce que la mèche devienne une locks, par une sorte de tissage. En fait, il s’agit d’emmêler la mèche. 

On peut en même temps twister la mèche au fur et à mesure pour qu’elle soit plus régulière et ainsi rattraper les petits cheveux qui sortent. Ne pas hésiter à bien serrer au fur et à mesure.  »

 

C’est la technique que j’ai utilisé pour mon deuxième départ de locks que j’ai fait car je les voulais un peu plus grosses que la première fois.

Elles ont bien tenues sachant qu’au début je les lavais pratiquement tous les matins.

LE LATCHING/CROCHET

Consiste à utiliser un crochet pour former un début de locks.

Cette technique nécessite un savoir faire alors il est préférable de vous renseigner auprès d’un professionnel si vous souhaitez débuter par cette technique.

On utilise un crochet assez fins pour bien emmener le cheveu sur toute la longueur :

On peut également effectuer les reprises de racine avec le crochet.

 

L’utilisation du crochet est primordiale pour ceux qui souhaitent ou portent déjà des sisterlocks ou brotherlocks.

L’entretien se fait uniquement avec le crochet.

 

LES NOEUDS

Qui consiste à :

« Prendre la mèche de cheveux que l’on veut lockser, la séparer en 2 et croiser les brins comme pour faire une vanille. 

Mais au lieu d’avoir deux mèches bien distinctes, on réunis les brins à chaque fois et on les mélange avant chaque nouvelle torsion, et ce jusqu’à ce que la mèche devienne une locks, par une sorte de tissage. En fait, il s’agit d’emmêler la mèche. 

On peut en même temps twister la mèche au fur et à mesure pour qu’elle soit plus régulière et ainsi rattraper les petits cheveux qui sortent. Ne pas hésiter à bien serrer au fur et à mesure.  »

 

C’est la technique que j’ai utilisé pour mon deuxième départ de locks que j’ai fait car je les voulais un peu plus grosses que la première fois.

Elles ont bien tenues sachant qu’au début je les lavais pratiquement tous les matins.

LE CRÊPAGE

Le crêpage est souvent utilisé sur cheveux défrisés et lisses. Pour donner plus de densité et de volume aux cheveux défrisés ou lissées, la technique du crêpage est à faire en amont.

Elle consiste à emmêler au maximum la section à travailler pour que les locks puissent se former progressivement comme sur un cheveu crépu naturel.

Cependant je te conseille de commencer tes looks sur des repousses naturels, le résultat sera beaucoup plus réussi que sur cheveu défrisé. Un départ de looks sur cheveu défrisé prend deux fois plus de temps à murir.

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE newsletter

Reçois nos avantages de membre
Retrouvez-nous ici

Nous acceptons

Nos informations

Formulaire de contacte

Nom:

Téléphone:

Rappel: